La digitalisation de l’action parlementaire au centre d’entretiens entre M. Talbi El Alami et le président du Parlement arabe

0
298

La digitalisation de l’action parlementaire a été, lundi, au centre d’entretiens entre le président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi El Alami, le président du Parlement arabe, Abderrahman Al-Assoumi et les membres du Groupe de travail parlementaire de haut niveau sur la technologie, l’innovation et la transformation numérique du Parlement arabe, à l’occasion de la tenue au Maroc de la deuxième réunion du Groupe.

Dans un communiqué, la Chambre des Représentants indique que les entretiens ont porté sur l’importance de la digitalisation de l’action parlementaire, l’expérience du Parlement marocain dans ce domaine, et la volonté de la partager avec les autres parlements arabes.

Cette entrevue a, ainsi, été l’occasion de passer en revue le rôle du Groupe de travail parlementaire de haut niveau sur la technologie, l’innovation et la transformation numérique au Parlement arabe, ainsi que l’ordre du jour de la 2ème réunion de Rabat et de ses principales recommandations, les conclusions des réunions précédentes, les priorités d’action pour la prochaine période et les questions d’intérêt commun telles que l’intelligence artificielle et la cybersécurité.

Le président du Parlement arabe a souligné que cette rencontre vise à mettre en avant l’expérience marocaine, soulignant que le Royaume, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI a toujours soutenu les questions arabes.

Le Maroc a connu un essor industriel et technologique, a-t-il ajouté, notant que cette rencontre vise à tirer profit de l’expérience du Parlement marocain dans le domaine de la digitalisation en vue de la partager avec les autres parlements.

De son côté, le président du Groupe de travail parlementaire de haut niveau sur la technologie, l’innovation et la transformation numérique du Parlement arabe, Khaled Abu Hassan, a mis en avant l’expérience marocaine dans le domaine de numérisation du travail parlementaire, relevant que l’objectif désormais est de créer un réseau et d’en faire une référence en matière de numérisation et d’intelligence artificielle pour les différents parlements.

L’objectif premier est le partage d’expériences et d’expertises, tel que souligné par le reste des membres du Groupe de travail parlementaire de haut niveau sur les sciences, la technologie, l’innovation et la transition numérique au Parlement arabe, a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Talbi El Alami a souligné l’engagement du Royaume dans le projet d’industrialisation, de transition numérique et d’ouverture aux technologies modernes de l’information et de la communication, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

La Chambre des Représentants, qui s’est impliquée depuis plusieurs années dans le processus de digitalisation de l’action parlementaire et administrative, a élaboré en 2014 une stratégie bien définie dans le domaine du Parlement électronique, fondée sur l’utilisation optimale des technologies de l’information et de la communication, et ce, afin de renforcer la performance de l’institution, d’accroître son efficacité, d’améliorer la transparence et l’ouverture, et de mettre à la disposition des députés, des chercheurs, des intéressés et de tous les citoyens l’information parlementaire, a-t-il ajouté.

Le chantier de digitalisation de l’action parlementaire a permis de rationaliser et de gérer de manière adéquate l’utilisation et l’exploitation des documents, de fournir les informations parlementaires avec la rapidité et la précision requises et de renforcer la communication avec les citoyens, le gouvernement et les autres institutions constitutionnelles, s’est félicité M. Talbi El Alami.

De même, il a souligné que l’expérience de la Chambre en matière de digitalisation est devenue une référence régionale et internationale, notamment en ce qui concerne la législation, le contrôle de l’action gouvernementale, la transcription automatique des procès-verbaux des séances plénières et la mise en valeur des archives.

De leur côté, Abdelilah Hafidi, membre de la Chambre des conseillers et la députée Ilham Saki, qui sont membres du Groupe de travail parlementaire de haut niveau sur la technologie, l’innovation et la transition numérique, se sont félicités des avancées réalisées par le Parlement marocain dans le domaine de la digitalisation de l’action parlementaire, réitérant la pleine disposition de toutes les composantes du Parlement marocain à partager cette expérience avec les autres pays arabes, et à œuvrer ensemble pour relever les défis liés à la digitalisation.

Le Groupe de travail parlementaire de haut niveau sur la technologie, l’innovation et la transition numérique au Parlement arabe, qui tient sa 2ème réunion à Rabat, compte parmi ses membres le Maroc, la Jordanie, le Qatar, Oman, le Bahreïn, le Yémen, la Libye, l’Irak et l’Egypte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici